19 janv. 2013

Un itinéraire prenant en compte les émotions

Les transports dans les grandes villes du monde sont souvent considérés comme la plus désagréable expérience urbaine et sont souvent associés à un haut niveau de stress. Ce désagrément coûterait d’ailleurs plus de 100 milliards de dollars chaque année aux Etats-Unis.

Un logiciel qui analyse l’émotion : Un groupe de travail sur les transports connectés a créé un outil en partenariat avec le San Jose Department of Transportation, la University of California Center for Information Technology Research in the Interest of Society (CITRIS) et Waze et Roadify. Ils ont étudié les ressentis des usagers sur leurs trajets quotidiens grâce à un logiciel qui analyse les mots et les phrases des commentaires laissés sur les applications. Puis, il classe l’émotion de l’usager en fonction de si elle est positive ou négative et donne son intensité.

Les commentaires collectés via le smartphone parmi un panel de 15 000 utilisateurs fourniraient des informations précieuses et en temps-réel sur le ressenti des usagers sur leur trajet. En effet, l’omniprésence du smartphone et sa capacité à recevoir et diffuser de l’information aux usagers, mais aussi et l’accès aux plateformes sociales sont toujours plus intégrés dans la vie quotidienne. En fonction de ces résultats, cela permettrait d’aider les autorités locales de transport à définir leurs priorités, la planification ainsi que les investissements en indiquant les itinéraires et les zones qui seraient particulièrement frustrantes pour les usagers.

Source : L'atelier
Le rapport complet : http://www.newcitiesfoundation.org/wp-content/uploads/New-Cities-Foundation-Connected-Commuting-Full-Report.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire